Marc Perelman
Retour à la liste des ouvrages
 
Pour la première fois, un ouvrage collectif rassemblant huit auteurs de cinq pays, et préfacé par le philosophe Emmanuel Faye, porte un regard calmement lucide sur un monument de l’histoire du XXe siècle : l’architecte et urbaniste Le Corbusier. Chercheurs, écrivains ou journalistes, tous animés par une même quête de vérité, abordent ici sans tabou l’illustre personnage. Ses relations avec le fascisme français, son désintérêt pour les questions sociales, sa vision biologique, hiérarchique et eugéniste de l’humanité, sa conception normative du corps et de l’espace, la légende qu’il a forgée au prix de quelques mensonges, l’opposition de ses fidèles à toute analyse critique de ses idées : chaque texte prend le temps d’étudier toutes ces facettes sous un angle inattendu. Car tout n’a pas encore été dit sur le prophète des « cités radieuses », dont l’abondante prose est restée, jusqu’ici, beaucoup moins commentée que les fameuses constructions. Observé de plus près, Le Corbusier se révèle assez différent de son portrait officiel en bâtisseur apolitique et humaniste que de récents essais ont commencé d’écorner. Après des décennies de pieux éloges et d’explications édulcorées, une vraie réflexion s’est amorcée depuis quelques années. Elle s’approfondit dans ce livre puisant à des sources inédites.

272 pages, illus. N&B